Gynécomastie en Turquie

Un certain nombre de facteurs peuvent entraîner une gynécomastie notamment des facteurs génétiques, psychologiques ou médicaux. La gynécomastie peut provenir d’un déséquilibre entre les hormones sexuelles testostérone et œstrogène. L’œstrogène, l’hormone « féminine », fait croître le tissu mammaire, tandis que la testostérone, l’hormone « mâle », empêche l’œstrogène de faire croître le tissu mammaire et préserve une taille normale du sein. Ils sont deux hormones sexuelles à effets contradictoire, chaque déséquilibre amène à un changement de la forme et la taille du sein.gynécomastie turquie

Il est connu que tous les gens ont à la fois de la testostérone et des œstrogènes, mais la testostérone se produit dans des proportions plus élevées chez les hommes, tandis que les femmes ont des niveaux plus élevés d’œstrogènes. Même les nouveaux nés peuvent avoir des tissus mammaires palpables. C’est parce qu’ils ont dérivé des niveaux élevés d’œstrogène provenant de la mère qu’ils ont des seins tubéraux à la naissance. La méthode traditionnelle de la médecine chinoise consiste à vider les seins palpables du bébé pour faire le drainage manuel de la quantité de liquide y existante.

Il s’agit scientifiquement d’un drainage lymphatique et hormonal afin de vider la glande mammaire ce qui réduit le gonflement. Lorsque les niveaux d’œstrogènes reviennent à la normale, le gonflement disparaît, généralement en quelques semaines. L’augmentation du volume mammaire chez l’homme, notamment en période d’adolescence, est souvent mal vécue par les élèves et peut poser de nombreux problèmes psychologiques surtout chez les enfants qui reçoivent des critiques par leurs collègues. Cette atteinte physique chez l’enfant, au moment même où il construit son image d’homme, peut controverser sa confiance en soi, voire un véritable complexe psychologique et un problème d’isolement social permanent. De plus, cette gynécomastie peut s’avérer douloureuse si les remarques viennent de la part de la femme telle qu’une amie ou une sœur. D’un point de vue anatomique et physiopathologique, la glande mammaire existe chez l’homme comme chez la femme, mais elle est réduite en taille et sécrétion hormonale. Dans quelques cas, cette glande mammaire peut se développer si l’environnement hormonal est propice pour favoriser l’hypertrophie mammaire.

Lorsqu’aucune cause hormonale n’a été retrouvée et si le patient est gêné psychologiquement par cette malformation, une intervention chirurgicale peut être proposée, à condition que le patient soit en bonne santé physique et psychique. On appelle ce type d’intervention une « cure de gynécomastie ».

Qu’est-ce que réellement une gynécomastie

 

La gynécomastie qu’elle soit hormonale ou génétique consiste en un développement de la glande mammaire centré sur l’aréole, le plus souvent bilatéral et symétrique, de consistance ferme et sensible à la palpation manuelle. Il faut certainement différencier la gynécomastie à l’adipomastie.  Les cas d’adipomastie sont beaucoup plus fréquents et correspondent à une accumulation locale de graisse au sein. Ces adipomasties ne sont pas centrées par rapport à l’aréole, leur consistance est molle, insensible, bilatérale, symétrique, mais les deux peuvent être associées c’est le cas de l’adipo-gynécomastie une malformation commune chez les gens quarantenaires.

Chez l’adolescent la gynécomastie peut apparaître en forme transitoire, liée au déséquilibre hormonal en faveur des œstrogènes, le gonflement des seins dans ce cas disparait en quelques mois. Les cancers du sein chez l’homme ont une présentation différente ; il s’agit de forme rare chez le sexe masculin, touchant l’homme généralement après 40 ans. Ce sont des lésions unilatérales, dures, insensibles, associées à des déformations ou rétractions du mamelon voire un écoulement sanguin au niveau du sein.

Les seins gonflés deviennent plus remarquables chez les hommes à mesure qu’ils peuvent altérer leurs vies quotidiennes. Les hommes plus âgés produisent moins de testostérone et ils ont généralement plus de graisse que les hommes plus jeunes. Cela peut également entraîner une production plus élevée d’œstrogènes.

 

traitement alternatifs à la gynécomastie chirurgicale

 

La gynécomastie disparaît normalement sans aucun traitement, mais s’il existe une affection sous-jacente, elle peut nécessiter un traitement. Si la condition découle d’un médicament, le patient peut avoir besoin de passer à un autre médicament. Si le patient utilise le médicament pendant une courte période seulement, la condition sera temporaire. Si la maladie ne disparaît pas dans les 2 ans, ou si elle provoque de l’embarras, de la douleur ou de la sensibilité, un traitement peut être nécessaire. Le traitement est rare. Les options comprennent la chirurgie de réduction mammaire ou l’hormonothérapie pour bloquer les effets des œstrogènes.

 

Les facteurs de risque peuvent inclure :

 

  • Maladie rénale ou hépatique
  • L’abus d’alcool
  • Traitement radiologique des testicules
  • Syndrome de Klinefelter
  • Tumeurs des testicules, des glandes surrénales ou de l’hypophyse
  • Hyperthyroïdie et tumeurs hormonalement actives.

 

On croit qu’entre 10% et 20% des cas découlent de l’utilisation de médicaments ou de produits à base de plantes médicinales, et 25% se produisent pour des raisons inconnues à prédominance génétique

 

Les chercheurs ont suggéré un lien possible entre la gynécomastie et un certain nombre de drogues illégales. Les antibiotiques causent une dysbiose intestinale qui cause à son tour des déséquilibres hormonaux et des maladies du sein.

 

Les médicaments qui peuvent faire grossir les seins chez les hommes comprennent :

 

  • Stéroïdes anabolisants
  • Certains antibiotiques
  • Certains médicaments contre les ulcères
  • Chimiothérapie
  • Antidépresseurs tricycliques Diazépam (Valium) et certains autres médicaments pour traiter l’anxiété, la manque de sommeil etc.

Certains médicaments anti-VIH, y compris l’éfavirenz, également connu sous le nom de Sus Tiva sont des médicaments anti-androgènes, couramment prescrits aux patients atteints d’un cancer ou d’une hypertrophie de la prostate. Certains médicaments pour le cœur, y compris les inhibiteurs calciques et la dioxine. L’huile d’arbre à thé et les produits de lavande, utilisés dans les crèmes et les shampooings, peuvent avoir un effet. Cependant, une méta-analyse note que bon nombre de ces affirmations sont étayées par des preuves de mauvaise qualité et que réellement la cause principale reste la cause hormonale.

 

Gynécomastie, ses signes et symptômes

 

 

La gynécomastie n’est normalement pas un problème grave, mais la recherche montre qu’elle peut affecter la confiance en soi et causer de l’isolement. Cela peut conduire à « des déficits significatifs de la santé générale, du fonctionnement social, de la santé mentale, de l’estime de soi et des comportements et attitudes alimentaires si comparés à des collègues normaux », selon Brian Labo   du Boston Children’s Hospital à Boston, aux états unis. Si la gynécomastie persiste, des traitements sont disponibles y compris la chirurgie esthétique du sein. Les symptômes d’une gynécomastie comprennent un gonflement et une sensibilité des tissus de la glande mammaire d’un ou des deux seins.

 

L’aréole, la zone de peau pigmentée qui entoure le mamelon, peut augmenter de diamètre et le tissu thoracique peut apparaître asymétrique. S’il y a un gonflement inhabituel et persistant, une sensibilité, une douleur ou un écoulement du mamelon, ou une combinaison de ceux-ci, il est important de consulter un médecin.

 

 

 

Diagnostiquer la gynécomastie

 

 

Les tests diagnostiques peuvent inclure une IRM. Le médecin posera des questions sur les symptômes, les antécédents médicaux et médicamenteux et éventuellement les antécédents génétiques et familiaux.  Il y aura un examen physique du tissu mammaire, ainsi que des organes génitaux et de l’abdomen. Si la cause semble être un déséquilibre hormonal, par exemple à la puberté, le médecin informera normalement le patient que la maladie est susceptible de se résoudre dans un délai d’un an.avant après gynecomastie

Si la masse est anormalement grande, sensible, unilatérale, fixe et dure, ou associée à un écoulement du mamelon, le médecin peut ordonner une biopsie, pour exclure un cancer du sein.

 

D’autres tests chercheront à éliminer d’autres causes, telles que :

 

  • Un kyste
  • Un abcès ou un furoncle
  • Une tumeur bénigne telle qu’un lipome
  • Mastite, qui est une inflammation du tissu mammaire
  • Hématome, un gonflement solide de sang coagulé
  • Métastases, un cancer qui s’est propagé ailleurs dans le corps
  • Nécrose graisseuse ou grosseur résultant d’une lésion du tissu mammaire graisseux.

Des tests sanguins peuvent être nécessaires. Les tests d’imagerie peuvent inclure :

 

  • Mammographie ou échographie mammaire
  • Radiographies thoraciques
  • CT ou IRM
  • Échographie des testicules.
  • Une biopsie tissulaire, le cas échéant, prélèvera un échantillon de cellules ou de tissu de la zone cible pour examen au microscope.

 

Perspectives

 

Souvent, les cas de gynécomastie se résoudront sans nécessiter de chirurgies lourdes. Si un traitement est nécessaire, il réussit souvent à donner des seins normaux sans chirurgie trop invasive. En général, la gynécomastie ne sera plus tard associée à aucuns problèmes de santé majeurs. Cependant, le développement anormal de la glande mammaire conduit généralement à un risque du cancer du sein chez les hommes atteints de gynécomastie qui n’ont pas subi de traitements adéquats.

Résultats gynécomastie

Avant après gynécomastie

gynécomastie avant et apres