Les technologies de l’information et de la communication (TIC) ont un grand potentiel pour répondre à certains défis auxquels sont confrontés les pays développés et les pays en cours de développement pour fournir des services de santé accessibles, rentables et de haute qualité. La télémédecine utilise les TIC pour surmonter les obstacles géographiques et accroître l’accès aux services de santé et aux ressources critiques. Cela est particulièrement bénéfique pour les zones rurales et pour les communautés mal desservies dans les pays en cours de développement.

Les pays développés ont réussi à franchir le cap. Les pays en cours de développement qui souffrent actuellement du manque de l’accès aux soins de santé sont en cours d’étudier cette possibilité. À la lumière de ce potentiel, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a créé l’Observatoire mondial eHealth (GOe) pour examiner les avantages que les TIC peuvent apporter aux soins de santé et au bien-être des patients.

L’Observatoire est chargé de déterminer l’efficacité des solutions eHealth, y compris la télémédecine, aux niveaux nationaux, régionaux et mondiaux, en fournissant des services spéciaux aux États membres de l’OMS. Cette efficacité est mesurée avec des informations et des critères de fiabilité sur les meilleures pratiques, les politiques et les normes en matière de santé en ligne.
En 2005, à la suite de la mise en place de la stratégie eHealth de l’OMS, l’Observatoire a publié une enquête mondiale sur la santé en ligne. L’objectif est d’obtenir des informations générales sur l’état de la santé en ligne des États membres. Sur la base des données de cette enquête, le Groupe d’experts a effectué une deuxième enquête mondiale en 2009 ; L’enquête a été conçue pour étudier en détail huit domaines thématiques, les résultats de ces études sont présentés et analysées dans une série de publications appelée “série de l’Observatoire mondial de la santé en ligne” Ehealth. La série eHealth s’adresse principalement aux ministères de la Santé, des Technologies de l’information et des Télécommunications, ainsi qu’à d’autres personnes travaillant dans le domaine de la télémédecine eHealth (universitaires, chercheurs, Professionnels de la santé en ligne, organisations non gouvernementales et donateurs). Le module de télémédecine de l’enquête de 2009 a examiné le niveau actuel de développement de quatre domaines de la télémédecine :
• La télé radiologie,
• La télédermatologie,
• La télé pathologie
• La télé psychologie
Ces domaines sont considérés comme quatre domaines principaux qui font l’objet de la promotion et le développement des solutions de télémédecine à court et à long terme.
La création d’une agence internationale, d’une politique globale et d’une stratégie internationale de développement et d’évaluation a simplifié la transition technologique vers la santé 2.0. Les résultats des études d’opportunités et des développements dans les États membres ont été reconnus et examinés en tant que module international de télémédecine, ces livrables ont été signés et utilisées par 114 pays (59% des États membres). Les résultats des sondages montrent que la télé radiologie a actuellement le taux le plus élevé de fourniture de services à l’échelle mondiale (33 %). Environ 30 % des pays ayant répondu à des questions des sondages sont des pays en cours de développement. Les institutions scientifiques impliqués dans le développement des solutions de télémédecine sont des institutions appartenant à des pays développés.

Les institutions ont insisté sur l’importance de l’évaluation dans le domaine de la télémédecine. L’application est dans ses débuts bien que sa promesse soit grande. L’évaluation peut assurer la maximisation des bénéfices. Les TIC peuvent être coûteuses. Les logiciels utilisés pour améliorer les résultats de la télémédecine en matière de santé sont très couteux alors que les apports soient optimaux. En effet, l’obstacle le plus fréquemment cité lors de la mise en œuvre de solutions de télémédecine à l’échelle mondiale est le coût de la télémédecine qui reste toujours trop élevé. La rentabilité est étroitement liée au coût. Près de 70 % des pays ont indiqué avoir besoin de plus d’informations sur le coût et la rentabilité des solutions de télémédecine, et plus de 50 % souhaitent plus d’informations sur l’infrastructure nécessaire à l’accès médical en ligne. L’équité, la qualité et la rentabilité sont des points clés auxquelles font face les soins de santé dans les pays moins développés économiquement.

Meilleurs prestataires internationaux Télémédecine : Vezeeta

Parmi les meilleurs prestataires services des soins médicaux en ligne au monde Vezeeta, Medespoir et Doctolib. Estheticon, une autre plateforme spécialisée dans la prise des rendez-vous est un autre exemple concret de la réussite de la télémedecine. Un domaine en pleine réussite surtout avec l’obligation de rester chez soi pendant le confinement durant la pandémie Covid-19.