Diabete parodontales

Le diabète est-il un obstacle beauté ?

, , ,

Due à une mauvaise synthèse de l’insuline, la maladie de diabète se caractérise par une glycémie chronique. En effet, cette maladie se manifeste par le taux élevé de sucre dans le sang (glycémie).

Le diabète peut être classé dans trois catégories: le diabète de type 1, le diabète de type 2 et le diabète gestationnel. Ce dernier se manifeste pendant la période de grossesse et s’estompe après l’accouchement. Les complications de diabète sont liées à des concentrations en glucose sanguin (hyperglycémie) qui se forment à long terme. Ces résultats d’hyperglycémie causent des malformations et sont tout à fait normaux puisque le sang contient tous les éléments nécessaires pour nourrir les cellules de notre corps. Ces éléments agissent pour nourrir mais aussi pour amortir les cellules, les rendant plus susceptibles à s’auto-endommager ou produire des médiateurs inflammatoires suites à des accidents, lésions, malformations. L’accumulation des cellules mortes dans le plasma a été considérée comme la complication diabétique majeure.

Le diabète cause-t-il d’autres maladies ?

L’incapacité à enrichir le tissu gingival par des fibres de collagène est à priori l’origine de la destruction accélérée des dents ou des tissus gingivaux. Outre l’accumulation des cellules mortes, la pathophysiologie (une étude des effets produits par les processus pathologiques sur les activités physiologiques normales) montre que le diabète est la première maladie causant des maladies parodontales.

Les complications à long terme peuvent se produire pour les deux types de diabète de type 2 ou de type 1 :

diabetes et maladies

Maladies causées par le diabète

  • Des complications macro-vasculaires (maladie coronaire des artères),
  • Des maladies qui se développent lorsque les vaisseaux sanguins principaux qui alimentent votre cœur par le sang sont bloquées par des éléments sanguins.
  • Des maladies qui se développent lorsque l’oxygène et les éléments nutritifs deviennent endommagés ou relativement inefficaces.
  • Le Cholestérol est une conséquence de diabète, cette maladie se manifeste par des dépôts (plaques) dans les artères et l’inflammation peut se développer en maladie de l’artère coronaire.
  • Des maladies cérébro-vasculaires peuvent être des conséquences plus graves de diabète.
  • Des complications microvasculaires incluent :
  • La rétinopathie diabétique : une Rétinopathie qui peut mener à la cécité (un trouble de la vision), caractérisé par une déficience visuelle
  • La néphropathie diabétique : une maladie rénale progressive qui peut mener à l’échec de rein.
  • La neuropathie diabétique : peut mener à la perte des fonctions d’esthésie c’est à dire l’incapacité de sensation des membres ou sensation de brûlures des extrémités.

Le diabète : Première cause des maladies parodontales

Des manifestations orales, un saignement (gingivite), ainsi qu’une susceptibilité accrue de perte des dents sont associés à la maladie gingivale.
Le diabète peut mener à des complications plus ou moins dangereuses s’il n’est pas traité dans les meilleurs délais. Un ensemble d’études a prouvé que des maladies parodontales apparaissent fortement chez les patients diabétiques que chez d’autres patients. Une récente étude gingivale, a démontré que les patients diabétiques étaient deux fois plus risqués d’avoir la perte de dents.

D’autres facteurs sont impliqués dans la forte présence des maladies parodontales en association avec le diabète telle que le tabagisme. Ce dernier facteur augmente le risque de perte des dents presque 10 fois plus chez les diabétiques. C’est pour cette raison, il est impératif d’arrêter immédiatement l’action de fumer pour ces patients. Ce phénomène a été minutieusement étudié par les médecins en Europe et nous pouvons conclure que la prévention et le contrôle de la maladie parodontale doit faire partie du traitement intégral de diabète.

Les principes du traitement des maladies parodontales sont identiques à tous les patients y compris les non diabétiques. Les médecins pensent à former une approche de traitement pour les patients à haut risque y compris ceux ayant le diabète. L’effort principal doit se diriger vers l’action d’empêcher les périodontites chez les patients en grand risque de diabète. Les patients diabétiques devraient être consultés plus fréquemment, particulièrement contre la maladie parodontale si des symptômes surgissent. Les patients présentant de diabète (1, 2, 3) qui réussissent à cerner la maladie buccale sont ceux qui ont bien mené leur bonne hygiène buccale et qui sont conscients que les maladies diabétiques favorisent des maladies plus dangereuses. La conscience est le point fort dans toutes les stratégies curatives ou préventives. C’est le rôle majeur du patient comme élément essentiel dans le traitement médical.