Cure thermale Tunisie

Cure thermale en Tunisie, paradis médical de balnéothérapie

,

Il s’est avéré que les baignades d’eau naturelle sont efficaces pour le traitement de la douleur de dos et le soulagement des maladies des articulations. Sans forcément tout savoir sur leurs bienfaits, des peuples à travers le monde ont employé l’eau géothermique et les eaux minérales pour s’y baigner. Ainsi, ils se maintenaient en bonne santé et pouvaient atteindre des records de longévité.

La balnéothérapie est la pratique d’employer l’eau naturelle pour le traitement des maladies de la peau, le traitement de douleurs des extrémités ou le soulagement et la gestion des douleurs (brulures).

Basés sur les découvertes archéologiques récentes en Asie, les historiens estiment que l’eau minérale a été employée pour se baigner pour la première fois depuis l’âge du bronze, il y a environ 5000 ans. Beaucoup de stations thermales ont été édifiées en rapport avec des pratiques religieuses en Egypte et par les Cananéens du Moyen-Orient. De même, les Grecs, les Turcs et les Romains étaient connus pour le développement et l’usage de station thermales publiques sur toutes les habitations.

Cure thermale traitement maladies

Spa : rétablir sa beauté se remettre en forme

On appelle spa l’établissement de remise en forme et de beauté où l’on pratique certaines activités d’hydrothérapie. L’origine du terme remonte à une ville près de Liège en Belgique au niveau de la frontière allemande. Là-bas, la deuxième utilisation médicale de l’eau naturelle en Europe (après les romains) a été employée par un médecin en 1326 pour traiter les maux de tête et la sinusite avec une baignade naturelle. Ce médecin a fondé une station thermale appelée Espa (c’est-à-dire fontaine dans la langue wallonne). Espa est devenu un mot si populaire que le mot en anglais “spa” est devenu la désignation commune pour les stations thermales semblables autour du monde. Par ailleurs, on appelle également spa les mini piscines à hydrojets dans les hôtels spécialisés thalassothérapie en Tunisie .

Compte tenu des nombreux paramètres (physiques et psychologiques) susceptibles d’influencer l’issue d’une cure, on pense à étudier médicalement cet effet en Tunisie. Des chercheurs ont conclu que les données ne permettaient pas de déterminer que les traitements d’hydrothérapie prodigués en stations thermales étaient plus efficaces que ceux dispensés ailleurs mais les bienfaits d’une thérapie en pleine nature est statistiquement prouvée par les sondages.

Stations thermales

Les grandes stations thermales ont une longue histoire dans l’Europe Romane. Elles s’étendaient sur tout l’empire romain. Aquae Sulis en Angleterre, Baden-Baden en Allemagne, Aquae Aureliae en Italie, et Aix-les-Bains en France… Autant de stations thermales durant la période romaine, dans des villes dont certaines portent le nom de ces stations thermales jusqu’à aujourd’hui. De nos jours, particulièrement en Europe mais aussi dans d’autres pays de la méditerranée comme la Tunisie, l’utilisation des stations thermales est médicalement pratiquée car ces pays sont proches de sources volcaniques stables. De ce fait, l’eau est naturellement chaude et pleine d’éléments nutritifs pour la peau.
Ces sources naturelles d’eau sont employées pour le traitement des maladies de la peau mais également pour la thérapie préventive de quelques cancers de peau.

L’eau naturelle pour traiter les maladies

Cure Budapast

L’utilisation de l’eau chaude qui jaillit naturellement peut contribuer au traitement des maux de dos (douleurs lombaires). Elle soulage également les douleurs articulaires liées à des faux mouvements, exercices pénibles, au froid ou à d’anciennes fractures.

En outre, l’eau naturelle contribue au soulagement des symptômes de la fibromyalgie. Elle peut diminuer les symptômes de l’arthrite rhumatoïde, de l’arthrose et des troubles articulaires. L’eau naturelle provenant de montagnes volcaniques stables peut réduire la douleur de l’accouchement. De plus, elle permet  de soulager les symptômes des varices et de certaines inflammations de la peau. Par ailleurs, une nouvelle étude scientifique sur l’effet de l’eau minérale sur les maladies chroniques a démontré que l’eau provenant des sources montagneuses volcaniques peut diminuer les symptômes de l’insuffisance cardiaque chronique et ce en élargissant des blocages veineux.

La thalasso, la balnéo, et la cure thermale

Plusieurs termes spécialisés qui font référence aux soins médicaux par l’eau sont utilisés en médecine. En dépit de cet intérêt scientifique, la médecine n’a pas encore étudié en détail l’apport de la balnéothérapie en médecine. Le terme hydrothérapie peut englober toutes les utilisations externes de l’eau à des besoins thérapeutiques ou esthétiques. Cependant, ce terme n’inclut pas l’aspect médical de l’eau en tant que désinfecteur hygiénique. Tout ce qui concerne l’utilisation interne de l’eau en tant que boisson ou en tant qu’agent principal de désinfection hygiénique n’est pas traité du point de vue hydrothérapie. L’eau est une molécule composée de deux atomes d’hydrogène, un atome d’oxygène mais elle ne peut pas être produite quelque soit le processus artificiel. Cette molécule a un effet magique sur la peau , elle permet le rajeunissement des tissus cutanées du visage, seins et silhouette. D’ailleurs, les chercheurs étudient la possibilité d’étendre des processus de rajeunissement facial en utilisant des molécules d’acide hyaluronique synthétisées par la peau, prises comme molécules d’eau.

thalassothérapie

Le mot Thalassothérapie vient du mot grec” thalasso” qui signifie la mer. Il désigne la thérapie qui utilise l’eau de mer, la boue, les algues, mais également d’autres éléments du milieu marin pour traiter quelques maladies cutanées, maladies contagieuses de la peau et maladies superficielles ou intradermiques . L’hydrothérapie est un traitement fondé sur une utilisation externe de l’eau (de mer, de source, minérale, de pluie ou même eau potable du réseau urbain). Celle-ci peut être sous forme liquide, mais aussi gazeuse. La thérapie s’effectue à des températures variables pour faire des bains, des douches, des jets, des compresses humides. L’aromathérapie et l’herboristerie sont deux nouvelles catégories de médecine alternative qui peuvent être combinées avec l’hydrothérapie. On y procède par l’ajout d’huiles essentielles ou d’extraits de plantes dans l’eau thermale. Cette association facilite le traitement de quelques maladies intestinales ou cutanées. On l’utilise aussi pour lifter le visage et procéder au drainage lymphatique, d’où l’appellation de tisanes « baignatoires ». D’autres additifs sont utilisés dans quasi tous les baignatoires mais deviennent toxiques si on dépasse des quantités bien déterminées. On en cite le sel d’Epsom et le vinaigre de cidre, qui font partie des « additifs » courants dans l’hydrothérapie.

Une Thérapie qui consiste à baigner le corps entier ou une de ses parties, généralement dans l’eau, mais aussi dans la boue, le sable, l’air, le soleil…

Cure thermale

Outre les bains complets, on connaît couramment les bains de siège et de pieds. Les meilleurs centres de cure, remise en forme, et autres stations thermales sont équipés de piscines en tout genre. Les cures thermales et les séjours moyenne durée se pratiquent depuis très longtemps. Ils se perpétuent encore parce que les usagers en retirent du bien-être et ressortent revigorés et rajeunis. La cure thermale est tout un processus de traitement qui se déroule au minimum sur deux semaines.

Cette pratique comporte l’éloignement de la maison, une alimentation plus saine, le congé bonne durée, la rencontre de nouveaux soignants (médecins), l’exercice sportif contrôlée, la qualité de l’air des centres situés à la mer ou à la montagne… Toutes ces conditions réunies font de la Tunisie une excellente destination pour le tourisme médical. Ce pays est un paradis pour la cure thermale et la beauté naturelle.

Malgré les observations cliniques des médecins, l’efficacité des cures d’eau n’a jamais été démontrée de manière scientifique, mais plutôt par des études statistiques. Bien qu’ils aient un intérêt évident à pratiquer cette méthode, les centres d’hydrothérapie en Tunisie eux-mêmes n’arrivent pas à fournir des preuves scientifiques démontrant la guérison de certaines maladies. Ce que déplore de plus en plus le gouvernement tunisien, surtout dans un contexte d’accroissement des coûts de la santé et la recrudescence des maladies cutanées.

En Amérique, il n’y a guère de tradition thermale. Les spas et les centres de thalassothérapie sont assez récents dans ce continent. La-bas, les centres de remise en forme, de beauté et esthétique sont des établissements huppés et luxueux. Ils mettent plutôt l’accent sur les soins de détente et de beauté. En revanche, des cliniques en Tunisie se penchent sur la possibilité de mettre en place des départements qui travaillent comme des centres balnéaires, mais qui restent gérés et sous contrôle des médecins.

Les naturopathes tunisiens, les médecins tunisiens et les cliniques essayent de faire connaître les multiples formes de l’hydrothérapie. Ils œuvrent à favorisent l’introduction à grande échelle de cette pratique médicale en Tunisie. Une cure thermale en Tunisie, quelle que soit l’affection à traiter, dure normalement 18 jours dans un centre spécialisé ou une clinique thermale au bord de la Méditerranée. Ce type de cure est en hausse. D’ailleurs en 2003, du fait que ces traitements sont couverts par la Sécurité sociale en France, près de 550 000 personnes ont été en cure dans l’une ou l’autre des 150 stations balnéaires dans le pays, ce qui représente près de 10 millions de journées de soins, un nombre très important sur la totalité des journées totales de soins…En Tunisie, le nombre est en hausse d’une année à l’autre. Cependant, la majorité des clients sont des patients étrangers, les tunisiens n’étant pas encore bien informés sur les atouts de la balnéothérapie dans leur pays.